Philémon Vanorlé / Société Volatile

Artiste belge, il travaille sous l’effi- gie de la Société Volatile. Mobile, sa pratique est étroitement liée à l’environnement et ses pratiques sociales. Inspiré par les questions communautaires, son travail – installations, démarches procé- durières, expériences furtives – se caractérise par une tonalité à la fois romantique et irrévéren- cieuse qui convoque volontiers le politique et l’absurde. Philémon développe une quête photo- graphique intitulée Basse-cour. Théâtre d’objets et comique de situation s’y côtoient, faisant flirter la banalité du quotidien avec le fortuit et l’extraordinaire

Félix Godefroy

Graphiste et illustrateur indépen- dant et grand voyageur qui déve- loppe depuis plusieurs années une pratique créative articulée autour du geste manuel et de la recherche ty- pographique. Essentiellement actif dans le champ des communications évènementielles et culturelles, la mu- sique et les voyages occupent une place centrale dans ses influences et ses projets personnels. Il développe enfin des projets artistiques qui sont l’occasion d’exposer son travail de peinture ou d’organiser des évène- ments autour de ses thèmes de pré- dilection : l’image et la musique.

Sybille Berger

Diplômée d’un master de design tex- tile à l’ENSCI-Textile en 2010 et d’un master de création industrielle à l’ENSCI-les ateliers en 2015, avec les féli- citations du Jury. Stage d’un an pour Inga Sempé et de six mois à l’atelier Petit h Hermès. Lauréate avec Delphine Mériaux de l’aide à projet du VIA 2015 pour le paravent Poussière de cuir et le tabouret Pêle-Mêle. Elle travaille actuellement pour Ronan et Erwan Bouroullec en tant que designer. Issues du design textile et in- dustriel, elle utilise ses pratiques pour expérimenter les matières, les techniques ainsi que leurs savoir-faire afin de les dévoiler en objet. Ainsi le faire est au coeur de sa dé- marche. Cela lui permet de connaître intimement la nature des matériaux pour les transférer d’un domaine à un autre.

Emilien Leroy

Vit entre Dunkerque et Marseille, arpenteur aventurier des ports du monde dont il réalise des cartes postales sonores (Dakar, Hambourg, Istanbul, Lisbonne, Gdansk, Annaba), inventeur de sons et virtuose du détecteur de métal (il a donné plus de 600 concerts de Feromil en Europe), doux pirate de l’espace sonore public (avec ses installations pour gare ferroviaire et maritime), compositeur complice pour la danse et les arts de la rue avec la Cie la Machine basée à Toulouse et la Cie Transports publics, Emilien écoute la ville depuis 20 ans et y implémente clash sonores et fêtes expérimentales depuis tout aussi longtemps.
Il circule aussi bien dans le monde interlope du rock punk expérimental que dans celui des inventeurs de son et des arts publics. Il est aussi très investi dans la réflexion sur les liens entre corps et musique. Il est notamment diplômé en kinésithérapie avec une spécialisation sur les liens entre postures corporelles et jeux musicaux.
En 2018, il a aussi composé la musique de l’exposition Aventuriers des Mers pour l’institut du monde arabe de Paris et a participé à City Sonic à Charleroi. Il a été deux fois l’invité de France Radio (Caroline Quartier et Tapage Nocturne sur France Musique). http://fmusiqtapage.radio.fr/

François Lewillye

Artiste plasticien, performer et illustrateur : « Son travail cultive l’ambiguïté des genres. S’il emprunte son vocabulaire à la culture pop, il tire son sens profond d’un mélange de sérieux et d’autodérision, de rigueur et d’irrévérence, sur un mode toujours subtil et caustique. Dans ses vidéos, dessins, diaporamas, poèmes, l’artiste s’évertue à se montrer digne de l’Art-au sens noble du terme, à revaloriser le rôle de l’artiste dans la société. Et pourtant toute son œuvre est parodie, esbrouffe, imposture. » Alexandra Fau. Ses compétences plurielles de performer, de dessinateur, de vidéaste et de scénographe et son « imaginaire social » seront autant d’atouts précieux et prestigieux pour réussir un projet original. Il a coutume, dans différents de ses projets, de travailler avec acteurs hétéroclites (majorettes, harmonies municipales, particuliers) qu’il fait entrer dans l’espace de l’œuvre sans jamais les trahir mais en les sublimant : dans leur plastique et dans leur inscription dans la société. Il est aussi interprète pour Vincent Thomasset pour le spectacle « les lettres de non motivation », produit et diffusé par les Latitudes Contemporaines.

using allyou.net